Retour

Le nombril de bébé

Le cordon ombilical est un élément vital. Relié au placenta, il permet au fœtus de s’oxygéner et de s’alimenter. Dès lors que le bébé sort du ventre de sa maman, le cordon n’est d’aucune utilité. Lorsqu’il est coupé, il laisse une petite plaie. Découvrez dans ce guide toutes les étapes à suivre pour prodiguer les premiers soins du cordon ombilical.

De nombreuses jeunes mamans sont réticentes à faire les premiers soins du cordon ombilical. Elles craignent de faire mal au bébé. Le pansement du cordon est pourtant une étape cruciale. Il permet de protéger votre bout de chou contre une éventuelle infection. Voici les bons réflexes à adopter pour faciliter la cicatrisation du cordon ombilical.

Comment soigner un cordon ombilical ?

À la naissance du bébé, la sage-femme pose deux pinces Barr sur le cordon ombilical afin d’empêcher l’irrigation du sang.

À ce stade, il est indispensable de protéger l’ombilic contre l’eau et les éventuelles sources d’infection. Pour cela, les médecins préconisent un nettoyage régulier du cordon. Pour cette étape, il est indispensable d’enlever toutes les impuretés, plus particulièrement les peaux mortes grâce à une compresse stérile imbibée de chlorhexidine à 4 %.

Si vous ne disposez pas de ce produit antiseptique dans votre boîte à pharmacie, vous pouvez avoir recours à un savon doux pour nettoyer le cordon ombilical. Lorsque le cordon ombilical est entièrement sec, n’hésitez pas à y appliquer de l’éosine aqueuse. Cette solution accélère la tombée du cordon ombilical.

Sachez qu’il est recommandé de suivre quelques précautions pour faciliter la cicatrisation du cordon ombilical. Si vous avez donné naissance à un petit garçon, prenez notamment le temps de bien positionner le pénis de votre bébé à chaque change. L’écoulement de l’urine (même quelques gouttes seulement) sur le nombril augmente le risque d’infection.

Que faire pour accélérer la cicatrisation du cordon ombilical ?

Lorsque le cordon ombilical tombe, il n’est pas rare qu’un léger saignement apparaisse. Mais cela ne risque pas d’entraîner des complications. En principe, un soin régulier d’ombilic permet d’optimiser sa cicatrisation.

Avant de passer aux choses sérieuses, il est nécessaire que vous respectiez toutes les règles d’hygiène :

  • En prenant le temps de laver vos mains, vous réduisez le risque d’infection de la plaie.
  • Pensez également à fermer les fenêtres avant de déshabiller votre bébé. Une exposition au froid peut favoriser l’apparition de la colique du nouveau-né.

Pour le soin de l’ombilic, les gestes à faire sont très simples. En revanche, elles doivent être régulières afin de favoriser la cicatrisation de la plaie :

  • Nettoyez la plaie avec une compresse imbibée de produit antiseptique.
  • Frottez délicatement le centre du nombril.
  • Appliquez-y de l’éosine.

 

Certains médecins recommandent de laisser le nombril à l’air libre pour accélérer sa cicatrisation. Certaines couches comportent une découpe arrondie au niveau du cordon ombilical. Cela permet d’éviter les irritations et de faciliter le nettoyage du nombril pour les parents. Les couches écologiques Love & Green ont cette découpe sur les couches en taille naissance et en taille 2.

Cicatrisation de l’ombilic : quelles complications ?

Dans certains cas, on peut faire face à une chute tardive du cordon ombilical. Cette situation est généralement causée par une baisse de la défense immunitaire du bébé ou un problème de malformation.

Mais rassurez-vous, ces pathologies sont rarissimes. Elles ne touchent qu’un cas sur un million selon les professionnels de santé. En règle générale, les complications de cicatrisation de l’ombilic restent bénignes :

  • Il arrive que le cordon ombilical ne tombe pas entièrement. Dans ce cas-là, un bourgeon apparaît sur le nombril du nouveau-né. Même si la plaie commence à suinter, vous ne devez pas pour autant vous paniquer. Pour favoriser la cicatrisation de l’ombilic, le pédiatre prodiguera un soin spécifique. Il appliquera une solution à base de nitrate d’argent sur le centre du nombril afin d’assécher le bourgeon. Sachez que ce procédé peut être répété si le bourgeon ne tombe pas.
  • Lorsque le cordon ombilical n’est pas soigneusement clampé, il se peut que l’ombilic se mette à saigner au bout de quelques jours. Si vous êtes confrontés à ce problème, il est important de rester calme. Généralement, il suffit de resserrer les pinces ou d’en poser d’autres pour accélérer la cicatrisation du cordon ombilical.
  • Si vous remarquez que les sécrétions du cordon sont verdâtres et purulentes, cela est incontestablement le signe d’un cordon ombilical infecté. Pour éviter que la situation ne se complique, il est nécessaire d’emmener votre bébé pour une consultation pédiatrique. En fonction de la gravité de l’infection, le médecin peut prescrire des médicaments.
  • En cas de formation d’une hernie du nombril de bébé, une méthode de grand-mère telle que la pose d’un bandage permet de mettre fin au problème.

 

Le soin du cordon ombilical ne fait pas souffrir un bébé. Par conséquent, vous ne devez pas hésiter à nettoyer la plaie. Gardez à l’esprit que seule une bonne hygiène permet d’éviter l’apparition des complications.